En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Métiers de la Mode

Section Métiers de la Mode

Par admin louise-labe, publié le vendredi 20 novembre 2015 08:34 - Mis à jour le jeudi 10 décembre 2015 15:58

 

 

     josewerCette formation se déroule en 3 ans. L’emploi du temps des élèves est partagé entre l’enseignement des matières générales et celui des matières professionnelles.

Enseignements dispensés
Enseignement général Enseignement professionnel
Français - histoire géographie - éducation civique Enseignements de spécialité
Mathématiques - sciences physiques et chimie Economie - gestion
Langue vivante (anglais) Prévention - santé - environnement
Arts appliqués  
EPS  

L’enseignement de spécialité regroupe 4 compétences correspondant à 3 fonctions :

  1. Exploiter les données de la conception : Patronnier Prototypiste
  2. Préparer et Industrialiser le produit : Gradeur – préparateur de la coupe
  3. Réaliser tout ou partie du processus de fabrication : Opérateur de fabrication
  4. Communiquer pour restituer l’information : toute fonction.

La durée de la formation en milieu professionnel (stage) est de 22 semaines réparties sur les trois années de formation. Le stage fait obligatoirement l’objet d’une convention entre le chef d’entreprise accueillant l’élève et le chef d’établissement scolaire où ce dernier est scolarisé. La période de formation en milieu professionnel doit assurer la continuité de la formation et permettre à l’élève de compléter et de renforcer ses compétences.

Le baccalauréat professionnel "Métiers de la Mode" donne accès au métier

JPEG - 10.4 ko

d’agent technique du bureau d’études / méthodes en charge de la réalisation des prototypes de vêtements. Associé à un modéliste et/ou à un technicien des méthodes, il modifie et améliore les processus qui sont associés aux procédés de production des produits textiles et cuir. Il intervient tout au long de la chaîne d’obtention (définition – industrialisation – réalisation, assemblage et contrôle) des éléments constituant les vêtements.

JPEG - 7 ko

Ces produits relèvent du champ général de la conception et réalisation des vêtements et accessoires de mode du segment luxe et ultra luxe qui intègrent une grande diversité de matériaux textiles et cuir et de procédés.

1. L’évolution de l’entreprise

Les nouvelles technologies, dans un espace industriel mondialisé, en bouleversant les modes de production, transforment les métiers et induisent des compétences d’un type nouveau. Nous ne sommes plus seulement sur une logique de délocalisation mais sur une logique d’approvisionnement, de "sourcing" et de co-traitance. Les emplois sont plus qualifiés. Les nouvelles technologies sont complètement intégrées chez les sous-traitants.

JPEG - 9.3 ko

Le niveau de sollicitation et d’exigence s’est accentué ; les démarches de conception et d’industrialisation leur sont aujourd’hui de plus en plus confiées. Cela exige davantage de polyvalence pour les salariés, les conduisant à s’adapter constamment aux nouvelles situations de travail.

La démarche industrielle générale, pour ces types de production, peut être caractérisée par trois grandes étapes :
-  la conception détaillée ou pré industrialisation de modèles à forte valeur ajoutée ;
-  l’industrialisation de ces modèles ;
-  la définition du processus de leur fabrication, la qualification de ce processus, le lancement et le suivi de la production.

JPEG - 6.7 ko

Dés lors, dans le domaine de la production des vêtements l’éventail des qualifications est désormais le suivant :
- Ouvrier qualifié, opérateur (conduite de la machine) ;
- Agent d’étude de réalisation des modèles (aide à l’industrialisation de modèles complexes dans le cadre de fabrications en petites séries renouvelables ou non, lancement et suivi de productions sérielles) ;
- Technicien supérieur modéliste (conception de modèles complexes) ;
- Technicien supérieur en industrialisation des produits (industrialisation de produits et lancement stabilisation-qualification de processus) ;
- Styliste de mode - chef de produit.

2. Types d’emplois

Le titulaire du baccalauréat professionnel « Métiers de la Mode » intervient au niveau :

  • de la conception détaillée des modèles, ou pré industrialisation, en collaboration avec un technicien supérieur « modéliste » lors de l’analyse de la relation « produit-matériaux procédés » conduisant à la définition de tous les assemblages du modèle. Il intègre dans cette démarche collaborative les contraintes technico-économiques induites par les procédés retenus : dans le patronnage et la préparation du prototype ;
  • de l’industrialisation des produits (définition des processus des guides et des attachements) plusieurs tâches de travail pourront lui être confiées telles que :
    -  la coupe sur système informatique (préparation des processus de plans de coupe, préparation des processus de matelassage et de réalisation de la coupe) ;
  • de la production des produits comme :
    -  la production polyvalente ;
    -  le contrôle qualité en production locale et le contrôle qualité du produit fini.

Dans le cadre d’une production locale et après une expérience acquise en milieu professionnel, il peut se voir confier la coordination des activités de lancement, de mise en production et du suivi des productions : Il est agent technique d’atelier.

3. Perspectives d’évolution

JPEG - 11.7 ko

Au cours de son parcours professionnel, le titulaire du baccalauréat professionnel « Métiers de la Mode » pourra évoluer vers les fonctions de technicien supérieur modéliste et/ou technicien supérieur des méthodes d’industrialisation. Dans cette perspective, il devra se tenir régulièrement informé des évolutions technologiques (produit-matières-marché-process…)